Les projets de Payoke

« Retour

Projet ISEC "Joint Efforts"

Le but du projet est de renforcer la réponse de l' Union Européenne envers la lutte contre le trafic d’être humain. En particuliers nous voulions renforcer la coopération entre la police, les acteurs juridiques et les ONGs, et d'étendre cette coopération aux services médicaux, et les agents des douanes de l'Union Européenne ainsi que de certains pays qui ne font pas partie de l'Union Européenne. Nous travaillons en particuliers avec les gouvernements, les ONGs et les universités de la Belgique, la Hongrie, la Suède, du Luxembourg, du Pays-Bas, du Portugal, la Roumanie, l’Autriche, la Moldavie, du Royaume-Uni, la Norvège, ainsi que les pays de politique Européenne voisins.

Les victimes de la traite humaine, femmes, hommes et enfants peuvent être exposées à différents types d’exploitation comme par exemple, la prostitution, l’exploitation économique, la mendicité, l’obligation de participer à des actes criminels ainsi qu’ au trafic d’organe. C’est pour cela que tous les acteurs doivent avoir à la fois des compétences théoriques et pratiques afin d’identifier, protéger et assister les victimes dans toute ces types d’exploitation. Le but de ce projet est donc d’équiper et de renouveler la coordination et coopération entre les différents acteurs (la police, les acteurs juridiques, les médecins, les agents des douanes (gardes-frontières et les ONGs), qui viennent en contacte avec les victimes afin d’améliorer leur protection, et de prévoir une meilleur assistance médicale et un support aux victimes, en particulier les mineurs. Dans ce but, des lignes directes entre la police, les médecins et les ONGs seront établies.

En particulier, l’objective principal est de développer les compétences et coutumes de la profession médicale afin d’améliorer la santé des victimes du trafic. En prélude d’une directive potentielle, un manuel sera donc créé pour chaque acteur, en particulier pour les acteurs légaux et médicaux, portant l’accent sur les indicateurs physiques et mentaux que montrent les victimes afin que les acteurs puissent les reconnaître plus facilement. Cela inclura aussi, le support mental des victimes  dans le(pour) but d’assister à leur réhabilitation.

Finalement, nos recherches, rapports, stratégies et conférences seront disponibles pour ceux qui travaillent dans ce domaine sur le site de Payoke.

« Retour

Projets récents

RAVOT-EUR Project

L’orientation et l’assistance des victimes de la traite des êtres humains en Europe 

Le ministère de l'Intérieur de la Hongrie, le ministère de la Sécurité et de la Justice des Pays-Bas et le Payoke vzw en Belgique ont introduit un projet intitulé „L’orientation et l’assistance des victimes de la traite des êtres humains en Europe” (ci-après : RAVOT-EUR) pour obtenir des subventions dans le cadre de l’appel général à propositions ISEC 2012 de la Commission européenne, aux fins du Programme de «Prévention et lutte contre la criminalité" (ISEC).

www.ravot-eur.eu

Plus d'informations »

Avec l'aide de

Parrainer Payoke?

Cliquez ici

Payoke vzw • Leguit 4 • 2000 • Anvers • Belgique • T +32 (0)3 201 16 90 • F +32 (0)3 233 23 24 • admin@payoke.be
Heures d’ouverture: 09h00-17h00