Fonctionnement

Accueil Résidentiel

Avant tout, Payoke offre à la victime un environnement sûr. Nous fournissons un refuge dans un lieu inconnu. C’est en toute tranquillité et avec le soutien de nos assistants sociaux que les victimes peuvent commencer à combattre leurs expériences traumatisantes.

De plus, nous offrons un soutien individuel afin d’aider le développement de leurs compétences sociales. Ceci est indispensable afin que les victimes puissent comprendre les normes et les valeurs de la société Belge. Cela augmente leurs chances de trouver du travail et de se sentir à l’aise en Belgique.

Accompagnement ambulatoire

Pour les personnes qui vivent déjà de manière indépendante, nous fournissons  une aide judiciaire, administrative et psycho-sociale. Les clients continuent à recevoir du soutien pour les aider à s’intégrer et à être indépendants.

De plus, nous travaillons avec  “Het Huis van het Nederlands”, et “Inburgering Antwerpen”, le CPAS,  l’Association de logements locatifs sociaux, etc.
Si tout se passe bien, on diminue graduellement l’intensité et la fréquence de l’accompagnement jusqu’au point où nous ne sommes plus nécessaires.

Accompagnement psycho-social

Le développement de la confiance des victimes du trafic des êtres humains est très difficile. Les victimes ont souvent peur des représailles de ceux qui les abusées, exploitées et/ou violées. Beaucoup des victimes doivent faire face à des problèmes sociaux et psychologiques complexes. Nous aidons nos clients à surmonter leur peur en leur offrant un environnement stable et rassurant. Ils ont la possibilité de reconstruire leur vie avec l’aide d’interprètes.

En collaboration avec d’autres services,  ils sont soutenus dans leur intégration ou dans leur préparation à  un éventuel retour au pays d’origine. Nous essayons de créer un future positif au travail et sur des projets personnels. Nous essayons d’améliorer leur réseau social et renforçons  ainsi leur résistance mentale. Si besoin, nous recherchons ensemble une assistance spécialisée qui peut travailler plus spécifiquement sur les traumatismes dont ils souffrent.

Accompagnement administratif

Notre tâche ensuite est de déposer les permis de séjour dans le cadre de la procédure pour les victimes du trafic des êtres humains, une compétence qui nous a été donnée par le gouvernement.

D’un autre côté le système administratif belge peut être impressionnant, fragmenté et (des) quelque fois très compliqué. Ainsi nous nous occupons de la demande d’un assurance medicaux, protection social (CPAS), un permis de travail, d’une allocation de logement etc … Nous essayons d’intervenir et de discuter avec les différents services et ensuite nous nous occupons de la gestion facile des papiers administratifs.

Assistance judiciaire

Nous offrons l’assistance juridique de trois manières:

Premièrement, nous offrons des conseils et une assistance dans le cadre de la procédure juridique. Nous expliquons le système belge ainsi que (et nous expliquons) le fonctionnement de base et les possibilités offertes.

Deuxièmement, nous mettons les victimes en contacts avec des avocats qui les aiderons avec les services de la police et le procès judiciaire.  Cela aidera leurs affaires judiciaires plus que s’ils essayent de poursuivre en justice leur auteurs. .

Troisièmement, Payoke est reconnu officiellement par le gouvernement Belge en tant que partie civile et peut donc se présenter au nom de la victime dans le long combat contre le trafic d’être humain.

Information et formation

Il est important que non seulement les victimes mais leur entourage également soient bien informés à propos du problème du trafic des êtres humains et le fonctionnement de Payoke.

Il faut répondre aux questions posées sur ce problème. Chaque année Payoke publie un rapport annuel dans un livret où se retrouvent toutes ces informations et donc nous sensibilisons l’opinion publique. De plus, nous conseillons le gouvernement et les autorités sur les problèmes du trafic des êtres humains. Cela a donc créé l’ “arrangement-Payoke”.

Projets récents

RAVOT-EUR Project

L’orientation et l’assistance des victimes de la traite des êtres humains en Europe 

Le ministère de l'Intérieur de la Hongrie, le ministère de la Sécurité et de la Justice des Pays-Bas et le Payoke vzw en Belgique ont introduit un projet intitulé „L’orientation et l’assistance des victimes de la traite des êtres humains en Europe” (ci-après : RAVOT-EUR) pour obtenir des subventions dans le cadre de l’appel général à propositions ISEC 2012 de la Commission européenne, aux fins du Programme de «Prévention et lutte contre la criminalité" (ISEC).

www.ravot-eur.eu

Plus d'informations »

Avec l'aide de

Parrainer Payoke?

Cliquez ici

Payoke vzw • Leguit 4 • 2000 • Anvers • Belgique • T +32 (0)3 201 16 90 • F +32 (0)3 233 23 24 • admin@payoke.be
Heures d’ouverture: 09h00-17h00